Ronflement chronique: quel traitement naturel ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le ronflement ou ronchopathie est le bruit émis par une personne endormie lorsqu’elle respire. Lorsque le bruit se répète chaque nuit, on parle alors de ronflement chronique. Il est considéré comme une pathologie lorsque le son émis dépasse 50 décibels.

Selon la cause et la gravité, des soins existent, notamment des traitements naturels. Découvrez ici, quelques astuces et remèdes naturels pour vous débarrasser du ronflement chronique.

Ronflement chronique: quel traitement naturel ?

Ronflement : se défaire des mauvaises habitudes

Il est possible que votre ronflement chronique découle de certains usages auxquels votre organisme a du mal à s’adapter. Il peut s’agir de la consommation excessive d’alcool, de tabac ou d’analgésiques. Il suffit alors d’arrêter cette consommation pour que les ronflements cessent aussi.

De façon générale, il faut éviter d’en consommer au moins deux heures avant le coucher.

Il faut également éviter de manger très lourd le soir, et retirer de sa table certains aliments dont le lait qui épaissit les voies respiratoires au cours de la digestion.

Il faudra songer à perdre les kilos en trop, dont l’une des conséquences est le resserrement du diamètre de la gorge et la compression des voies respiratoires.

Enfin, tout au long de la journée, il faut veiller à bien s’hydrater de manière à ce que les parois nasales et le palais ne se dessèchent pas. La nuit, essayez de dormir la bouche fermée. Dormir la bouche ouverte favorise en effet les ronflements.

Adopter la bonne position pour dormir

La position pour dormir est importante chez le ronfleur. Aussi, pour éviter les ronflements, apprenez à ne plus dormir sur le dos, car dans cette position, votre langue gêne le passage de l’air. Il est préférable de dormir sur le côté.

L’une des méthodes consiste à s’offrir des oreillers anti-ronflements qui aideront à demeurer sur le côté durant la nuit.

De même, si vous n’avez pas d’oreiller du tout, achetez-en pour surélever votre tête durant votre sommeil. Cette position vise à faciliter la respiration et à éviter que les tissus du pharynx se relâchent.

Aérer la chambre et utiliser des humidificateurs

Les ronflements chroniques peuvent résulter également de narines constamment bouchées. Au-delà des infections respiratoires, le nez bouché peut être dû à des allergies (chat, chien, moquette, plumes, etc.).

La congestion nasale peut empirer quand l’air de la chambre est sec. Dans ce cas, il faut songer à utiliser un humidificateur.

La médecine douce : solution contre les ronflements chroniques ?

Si après tous ces efforts, vous n’êtes pas parvenu à vous débarrasser de vos ronflements chroniques, tentez la médecine douce. Vous avez le choix entre différents traitements naturels. L’acupuncture stimule, à l’aide d’aiguilles, des points précis du corps, sans douleur.

L’acupression a développé une technique pour se débarrasser des ronflements. Le ronfleur porte au petit doigt de sa main gauche un anneau spécifique présentant des bosses à l’intérieur.

L’homéopathie a également obtenu des solutions enthousiasmantes contre les ronflements chroniques.

L’aromathérapie, quant à elle, implique l’usage des huiles essentielles qui contribuent à dégager les voies respiratoires. Elles sont soit bues, soit appliquées sur le nez et la gorge, soit mises dans un diffuseur.

La consommation de 2 à 3 cuillères d’huile d’olive avant de dormir aide également à réduire le ronflement chronique.

Le ronflement chronique, au-delà d’un problème de santé, devient très vite un problème de famille, car il gêne les proches. Il ne faut surtout pas l’ignorer. Surtout lorsqu’on dispose de traitements naturels pas chers à utiliser.


Lisez aussi:

Ronflement chez la femme: quelles solutions pour stopper ?

Ronflement et apnée du sommeil: un lien étroit