Ronflement et fatigue chronique: comment s’en sortir ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Il arrive à tout le monde de ressentir une fatigue passagère. Mais lorsque cette situation devient chronique malgré le repos, il y a de quoi s’inquiéter.

Aussi, lorsque s’y ajoutent des ronflements nocturnes, les répercussions sur la santé peuvent être désastreuses. Ces 2 phénomènes étant parfois liés, il est important de savoir comment s’en sortir. Nous vous le disons dans cet article.

Ronflement et fatigue chronique: comment s’en sortir ?

Comment peut-on expliquer le ronflement et la fatigue chronique ?

Le ronflement est une situation d’obstruction des voies respiratoires durant le sommeil. Cette situation fait ainsi vibrer les tissus de la muqueuse nasale, occasionnant les bruits de ronflement.

Les facteurs qui favorisent la survenance de ce phénomène peuvent être liés à l’obésité et le surpoids, l’alcool, les malformations de la cloison nasale, etc. Le ronflement est nuisible, car il altère la qualité de sommeil et entraîne une grande fatigue.

La fatigue chronique est un phénomène qui conduit un individu à un épuisement extrême, un manque d’énergie. La particularité de cette maladie est sa persistance malgré des temps de sommeil et de repos.

On parle en effet de fatigue chronique lorsqu’une fatigue simple (pathologique) s’étend sur plus de 6 mois. Ses causes peuvent être relatives à une mauvaise hygiène de vie, à des maladies infectieuses ou neurologiques, à la prise de médicaments (antalgiques, antidépresseurs, antihistaminiques).

En cas de fatigue chronique, une personne sera faible, intellectuellement inefficace, incapable d’être productive, etc.

Quel lien peut-il avoir entre ronflement et un sentiment d’épuisement ?

Le ronflement n’est généralement pas nuisible pour la santé. Cependant, il faut s’inquiéter lorsqu’il s’accompagne de certains troubles comme les apnées du sommeil.

En effet, le ronfleur cesse de respirer pendant une dizaine de secondes à plusieurs reprises pendant la nuit. Les voies respiratoires obstruées n’arrivent pas à faire entrer l’air dans les poumons. Conséquences : fatigue intense au réveil, somnolence au cours de la journée, etc.

Par ailleurs, en cas de fatigue chronique, les ronflements augmentent. Ainsi, l’on peut conclure que le ronflement provoque la fatigue chronique, et vice versa. Ces 2 phénomènes sont alors liés.

Perte d’énergie et ronflement : comment s’en sortir ?

Une fatigue passagère n’est pas problématique, puisque le repos permet de se remettre sur pied. Cependant, la fatigue chronique et le ronflement présentent des risques importants pour la santé.

Pour s’en sortir, il importe de consulter un médecin lorsque les symptômes perdurent pendant plusieurs semaines et des mois.

Le traitement de la fatigue chronique dépendra des causes identifiées après un examen minutieux couvrant plusieurs aspects de la vie du patient. Il s’agit par exemple de la qualité du sommeil, des symptômes de fatigue chronique, des antécédents médicaux, etc.

Le professionnel de la santé prescrira des médicaments adéquats (anti asthéniques, antidépresseurs, analgésiques, etc.). Le traitement peut durer pendant des semaines, voire plusieurs mois.

Par ailleurs, il est important d’avoir une bonne hygiène de vie afin de prévenir non seulement les états de fatigue, mais aussi les ronflements. Voici donc ce que nous vous recommandons :

  • une alimentation saine et équilibrée,
  • la pratique régulière d’une activité sportive,
  • le ralentissement du rythme de travail journalier en privilégiant des heures de pauses,
  • un temps de sommeil suffisant,
  • la réduction de la consommation d’alcool.

Retenez que venir à bout du ronflement et de la fatigue chronique n’est pas irréalisable. Il faudra néanmoins adopter de bons gestes au quotidien pour prévenir la survenance de ces phénomènes handicapants.


Lisez aussi:

Ronflement et apnée du sommeil: un lien étroit

Ronflement par le nez et bouche fermée: quelle solution ?