Opération anti-ronflement: est-ce efficace ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le ronflement fait rigoler les personnes qui ne sont pas concernées. Cependant, cette nuisance sonore est souvent à la base des séparations et des divorces. Au début, l’individu atteint est toléré mais par la suite, il devient la risée de son entourage. Le mieux serait donc de trouver le moyen de s’en débarrasser.

Opération anti-ronflement: est-ce efficace ?

Plusieurs facteurs expliquent le ronflement : le surplus de poids (car les voies respiratoires rétrécissent), des amygdales volumineuses, des polypes (excroissance) des voies nasales.

Il existe également plusieurs moyens pour lutter contre le ronflement. Ainsi on pense immédiatement à la chirurgie, à se faire opérer pour arrêter les vibrations du voile du palais. Cette solution est beaucoup coûteuse et présente des risques de douleurs.

Toutefois il existe différents types d’opérations anti ronflement. Sont-elles efficaces ? Cet article éclairera votre lanterne.

La chirurgie contre le ronflement

Certaines personnes font recours à une opération chirurgicale contre le ronflement pour vivre en paix. Une solution douloureuse et beaucoup onéreuse.

Celle-ci consiste à retirer l’excédent de tissus qui obstrue le passage de l’air dans le pharynx. Elle permet ainsi d’en finir avec le ronflement et l’apnée du sommeil. Par ailleurs, bien qu’il en existe plusieurs types, il faut savoir que ces opérations sont de moins en moins pratiquées.

Les différents types d’opérations anti ronflement et leurs efficacités

Il y a plusieurs types d’opérations anti ronflement. Ce sont entre autres :

  1. La pharyngotomie

Elle consiste en l’ablation chirurgicale de la luette, des amygdales et du voile du palais. Une fois exécutée, les voies respiratoires sont dès lors, libérées des excédents de tissus qui réduisaient le passage de l’air.

Notez que cette opération n’est pas prise en charge par la sécurité sociale.

Pour exécuter la pharyngotomie, le patient est mis sous anesthésie générale ou locale. Aussi, cette opération demande plusieurs jours d’hospitalisation.

Quant à son efficacité, la pharyngotomie présente de bons résultats dans l’ensemble. On peut noter 50 à 80 % de satisfaction, mais le hic est que le ronflement disparaît temporairement et peut donc ressurgir quelques années après.

  1. La somnoplastie

C’est à peu près le même procédé d’ablation des excédents de tissus, sauf qu’ici on utilise des ondes de radiofréquence. En fait, elle consiste à placer des électrodes sur le voile du palais. Puis, une décharge électrique entraîne la rétractation des tissus.

Cette opération n’est pas douloureuse, ne nécessite aucune hospitalisation et ne provoque aucune hémorragie. Néanmoins une anesthésie locale est nécessaire.

Pour plus d’efficacité, cette opération doit se faire plusieurs fois. En observant, un peu de recul sur cette méthode, il semble qu’il montre une baisse d’efficacité avec le temps.

  1. L’ablation au laser

Comme dans les opérations citées plus haut, elle consiste au retrait du voile du palais et de la luette. Cette fois-ci, cela se fait au laser. Elle nécessite plusieurs séances et s’effectue sans hospitalisation. Cependant, une anesthésie locale est nécessaire.

Son efficacité dépend du nombre de séances. Toutefois cette opération n’assure pas la disparition totale des ronflements.

En somme, le ronflement représente un gros inconfort. Par ailleurs, faire recourt aux opérations anti ronflement n’est pas la meilleure solution puisqu’elles ne garantissent rien. Il serait donc judicieux de se tourner vers d’autres méthodes, notamment les astuces naturelles.


Lisez aussi:

Le ronflement: une cause de divorce fréquente

Protocole d’auto hypnose pour réduire les ronflements ?